L’Atelier Porcelaine : les coulisses d’une artiste (partie 1)

La porcelaine de Limoges traverse les époques grâce à l’alliance de l’art, de l’innovation et du savoir-faire d’artistes. L’Atelier Porcelaine nous émerveille dans cette première partie, en nous plongeant au cœur des coulisses de son parcours et de son art.
Bonne découverte !
La naissance de L’Atelier Porcelaine

Elle, créatrice textile , moi décoratrice sur porcelaine, nous avons décidé de mêler nos matières pour proposer une ligne de produits coordonnées faits de tissus et de porcelaine comme par exemple nos ensembles déjeuner et set de table.

WZS : bonjour Fanny et bienvenue sur WZB ! Peux-tu nous parler de l’existence de l’Atelier Porcelaine ?

AP : c‘est un peu difficile de dater la naissance de l’Atelier Porcelaine, il existe depuis 20 ans mais sous différentes formes et dans différentes villes. J‘ai opté pour le statut d’auto entrepreneur fin 2012 à mon retour de 4 ans d’expatriation au Togo.

Stephanie Hayet Atelier Porcelaine
Stephanie Hayet Atelier Porcelaine

Le parcours est un peu compliqué car nous déménageons environ tous les 4 ans, alors dans chaque ville j’ai pu pratiquer cet art dans une association qui existait déjà. A Paris, nous avions créé une association qui me permettait de dispenser des cours et de travailler avec différents ateliers de peinture sur porcelaine en production pure.

En fait, j’attendais avec impatience le statut d’auto-entrepreneur pour emmener mon atelier dans mes valises et je suis partie en 2008 à l’étranger quand ce statut arrivait. C’est donc une des premières choses que j’ai faite à notre retour en France .

Avec l’Atelier Porcelaine, la gamme Chiffons & porcelaine est également créée avec mon amie d’enfance (rencontrée en expatriation en Algérie). Elle, créatrice textile, moi décoratrice sur porcelaine, nous avons décidé de mêler nos matières pour proposer une ligne de produits coordonnées faits de tissus et de porcelaine comme par exemple, nos ensembles déjeuner et set de table.

Chiffons et porcelaine collection amande et Lilas
Plus qu’une passion : un patrimoine familial qui se transmet de génération en génération.

je suis tombée dedans toute petite en vacances chez ma grand-mère… Elle nous avait fait un petit coin dans son atelier avec nos pinceaux et nos carnets de croquis…

 WZS : d’où te vient ta passion pour la porcelaine ? 

AP : la peinture sur porcelaine je suis tombée dedans toute petite en vacances chez ma grand-mère. A sa retraite elle a pris le statut d’artiste à la maison des artistes et pratiquait la peinture sur porcelaine (qui lui a été enseignée par sa mère ). Elle nous avait fait un petit coin dans son atelier avec nos pinceaux et nos carnets de croquis et nous l’accompagnions sur ses différentes expositions artisanales à la découverte d’une multitude de métiers artisanaux et créatifs.

Atelier porcelaine peindre la porcelaine

J’ai toujours dessiné. Du plus loin que je me souvienne, j’avais un crayon ou un pinceau à la main, je me suis donc dirigée vers des études d’Arts Plastiques. Durant mes études je faisais des expo et des marchés et présentais mes porcelaines, ce qui remplaçait le « job d’étudiant ».

D’un loisir à un job étudiant puis, à une vocation…

J’aimais l’idée de faire d’un objet du quotidien un objet unique, personnalisable.

Atelier Porcelaine : selle equitation
Atelier Porcelaine : selle equitation

De loisir à job d’étudiant c’est devenu peu à peu mon métier comme une évidence qui s’impose sans réfléchir : c’est au bout de mes doigts. 

Alors pourquoi la porcelaine et pas le dessin pur ou le textile ou tout autre chose ?… J’aimais l’idée de faire d’un objet du quotidien un objet unique, personnalisable. Une belle porcelaine fine est une surface très agréable à peindre au delà de l’aspect utilitaire, la peinture glisse sur l’émail et joue avec sa transparence.

Atelier Porcelaine : vase aux papillons d'or
Atelier Porcelaine : vase aux papillons d’or

Il y a aussi la cuisson qui change parfois les couleurs, une étape qui peut devenir critique si on ne respecte pas certaines règles, il y a donc toujours une belle appréhension à la sortie du four même après des années de pratique.

J’aimerais pouvoir créer mes propres formes mais c’est un autre métier. Il me faudrait plus de temps et d’espace. En attendant, je manipule des pâtes à relief qui sont de plus en plus performantes à l’heure actuelle et nous permettent ainsi de jouer avec la matière et pas seulement la couleur.

La suite prochainement : L’Atelier Porcelaine et son implication pour une noble cause humanitaire : le projet « toutes à l’école » (partie 2)

 @WazaTribu : vous souhaitez vous aussi parler de votre passion ? Contactez-nous 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *