Creajeux : quand formation rime avec passion

Lorsque la passion guide nos pas, cela donne naissance à de belles réalisations comme c’est le cas de Creajeux, cette école des métiers du jeu vidéo basée à Nîmes. Et l’univers du jeu vidéo ce n’est pas seulement se retrouver devant un écran une manette à la main, c’est avant-tout un métier, une passion et un apprentissage complexe de nombreuses compétences techniques. Mais qui de mieux qu’Eric Bonnet, le fondateur de Creajeux pour nous parler de son histoire et de son envie de transmettre aux nouvelles générations cette fibre passionnée ?
Bonne découverte !

WazaSabs : Bonjour Eric, peux-tu te présenter en quelques phrases ?

 Eric Bonnet : avant tout  passionné et curieux, j’aime découvrir de nouveaux horizons. Je pourrais me passionner pour de nombreux domaines, mais pas seulement en les effleurant. J’éprouve le besoin de les expérimenter à fond et jusqu’au bout.

crédit photo : creajeux
crédit photo : creajeux

WZS : Creajeux, c’est quoi?

EB : Creajeux est le résumé de plusieurs passions qui regroupent les diverses activités que j’ai pu réaliser jusqu’à présent. Je travaille aujourd’hui avec des gens passionnés de tout secteur afin de former des étudiants pour qu’ils puissent vivre leurs rêves à travers notre passion commune. Je leur souhaite autant de réussite que moi  🙂 

WZS : comment est né Creajeux ?

EB : Creajeux est né d’un constat : il existe des formations sur le cinéma, sur l’animation traditionnelle en 3D, on peut devenir réalisateur ou scénariste. Il existe des IUT pour devenir programmeur …mais rien sur le jeu. Le jeu était traité comme une particule, un rajout, un pluging. Je ne trouvais pas normal que le jeu vidéo n’ait pas son école : une vraie école de passionnés où l’on puisse respirer le jeu et travailler sur des maquettes de jeux ensemble : programmeurs et infographistes comme dans un studio. Voila d’où vient Creajeux.

crédit photo : Creajeux
crédit photo : Creajeux
Créajeux et la communication en ligne.

L’info est en direct et les gens savent où nous rencontrer et peuvent tout simplement partager nos rencontres, nos passions, nos nouveautés à travers ces médias.

Creajeux existe sur divers supports de communication : un site internet, et une page Facebook et un compte Twitter mais cela n’a pas toujours été comme cela. A nos débuts, tout ceci n’existait pas et nous nous faisions connaître par la presse, les médias et nous avons même eu la chance de passer sur France 2 un samedi à 13h au début de la création de l’école. Aujourd’hui, cela peut paraître banal mais il y a 10 ans cela ne l’était pas.

WSZ : de quelle façon Créajeux est présent sur internet ?

EB : Nous utilisons internet surtout avant et pendant les manifestations et les salons. Nous informons ainsi grâce à Facebook et twitter car c’est rapide. Nous avons aussi une chaîne « CreaLive » sur le site où nous diffusons nos événements en direct. Les internautes savent où nous trouver et peuvent simplement partager et suivre notre actualité, nos événements et nos nouveautés à travers ces médias.

Nous communiquons aussi sur nos nouvelles formations mises en place : une section robotique par exemple, sera disponible à partir de 2015 si tout ce passe bien.

Mais nous souhaitons que Creajeux reste une école abordable et humaine alors il est très difficile d’être partout à la fois.

salleclasse

Le point de vue de Créajeux sur internet

Pour la communication, internet reste essentiel car le public touché peut être illimité.

Internet est un très bon outil d’apprentissage, de partage, de culture, où il est possible d’y assouvir sa curiosité. Mais il faut aussi s’en méfier, car on y trouve aussi n’importe quoi, des éléments parasites ou erronés, il est aussi chronophage. Mais pour la communication, il reste essentiel car le public touché peut être illimité.

WZS : ce que tu trouves + difficile dans la communication en ligne ?

Logo

EB : Ce que je trouve de difficile moi qui suis une personne de contact c’est le manque de vraies relations, d’émotions physiques. Je suis très sensible à cela et le net n’apporte pas ce coté, cela est très difficile pour moi d’en parler car j’aimerais avoir un micro pour vous le dire ce serait déjà plus facile pour moi…

L’expérience et les conseils de Créajeux pour ceux qui veulent se lancer sur internet.

WZS : des conseils pour une petite entreprise ou un artisan qui veut commencer à communiquer sur internet ?

EB : faire simple et rapide, aller droit au but, cibler son public et se mettre dans la peau de son interlocuteur : essayer de penser comme lui. L’important est qu’il trouve rapidement réponse à sa question, qu’il ait confiance dans ce qui est annoncé. Ce qui implique que ce que vous diffusez doit être réel afin que l’internaute ne soit pas trompé et soit satisfait. Vous êtes à son service n’oubliez pas qu’il vous fait « bouffer », même si le terme est un peu direct c’est la stricte vérité.

crédit photo : creajeux

 

L’anecdote d’Eric :

Mon père était commerçant un jour j’ai voulu lui donner un coup de main et j’ai dû avoir une attitude un peu désinvolte avec un client… Il m’a appelé, m’a pris par le bras et m’a dit: « tu vois tous ces gens-là et bien n’oublie pas que les habits que nous portons et ce que nous mangeons c’est grâce à eux ! « 

Le p’tit mot de la fin !

Je voudrais conclure en disant que même si le net est un très bon moyen pour communiquer, il faut garder à l’esprit que le client aura directement affaire à vous et c’est là que tout va faire la différence car l’essentiel c’est la relation humaine : tout est une question de relation au final…

Retrouvez le site internet de Creajeux ici et suivez l’actualité sur Facebook et Twitter.

Un gros merci à Eric pour ce portrait et longue vie à Creajeux !  😉 

crédit photo : creajeux
crédit photo : creajeux

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *